Note de dégustation : Rhum Agricole A1710 Cheval Bondieu 48%

Le A1710 Cheval Bondieu est un rhum agricole martiniquais élevé sous bois. Cette cuvée est le tout premier rhum vieilli produit intégralement par la marque A1710 à l’Habitation du Simon au François. Le rhum est distillé dans un alambic en cuivre équipé d’une petite colonne à 7 plateaux prénommé « La Belle Aline ». Il s’agit d’un assemblage de rhums ayant évolué entre 18 et 36 mois dans des fûts de chêne français et américains. J’ai ici un échantillon du batch 1 qui titre à 48% vol, tandis que le batch 2 titre à 51.5% vol. La bouteille se trouve à +/- 90 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

VOIR SUR LE SITE BOUTIQUE RHUM

VOIR SUR LE SITE LA ROUTE DES RHUMS

VOIR SUR LE SITE DUGAS CLUB EXPERT

Au nez 👃🏻 : on ressent ici des notes généreusement sucrées qui balancent entre des pommes légèrement acidulées et des cerises bien mûres. Cela me fait un peu penser à une eau-de-vie de cidre mais avec plus de gourmandise encore. Les fûts de bourbon apportent en effet un côté bien rond et très caramélisé. La fraicheur de la canne tente une percée à certains moment, parfois mielleuse parfois végétale, mais cela reste au second plan tant l’influence des fûts de chêne est prédominante.

En bouche 👅 : ici aussi on retrouve d’abord cet aspect eau-de-vie de cidre durant les premiers instants, avec une bonne dose de cannelle. Puis l’on bascule rapidement sur quelque chose de plus complexe et d’intense. La canne prend pleinement sa place en milieu de bouche, mentholée et bien poivrée, très marquée par un bois de chêne goûtu et juteux, caramélisé et fortement bousiné. Très élégant, le fruité reste en bouche et me rappelle ensuite du vieux cognac avec de la prune.

La finale est longue sur un jus de canne décidément fruité et très influencé par le bois des fûts. J’ai comme du café noir voire du cuir qui marque le palais avec une petite texture, que l’on retrouve en général sur des spiritueux plus âgés 👌

Verdict ⚡️ : on est sur un rhum définitivement complexe et intense en saveurs, qui ne manque pas d’étonner surtout pour son jeune âge. Il navigue d’une catégorie d’âge à une autre en démontrant l’influence de l’origine des fûts, et rappelle même d’autres types de spiritueux au fil de la dégustation. Si la valeur d’une bouteille reste tout à fait subjective, nul doute que l’on a affaire à un produit abouti et captivant.

Accéder aux fiches Wikirum & RumX.

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Publié par

Stéphane.P

Amateur de spiritueux, j'ai vite pris le goût et l'habitude de rédiger des notes de dégustation de ce que je découvre petit à petit. A travers ce site, je souhaite tout simplement partager mes acquis au plus grand nombre 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.