Le Whiskey US – En résumé

Le Whiskey américain est une eau-de-vie produite à partir de céréales, généralement de maïs, de seigle, de blé et d’orge maltée. Ce sont des plantes graminées dont on va doser la proportion de chaque type de grain dans la recette (que l’on appelle Mash Bill) afin d’obtenir un profil aromatique voire un type de Whiskey bien spécifique.

Les différents types de Whiskey

Le Bourbon Whiskey est un spiritueux réalisé à partir de 51% de maïs au minimum, avec la majorité du temps du seigle et de l’orge maltée pour le reste du Mash Bill.

Il est produit sur le territoire des États-Unis, distillé à un degré maximum de 80%, mis en fûts à 62,5% maximum dans des fûts de chêne neuf fortement bousinés, et embouteillé à 40% au minimum. Il n’y a pas de durée minimum requise pour son vieillissement.

Pour être un Straight Whiskey, notre spiritueux devra par contre maturer au moins 2 années (distillé et vieilli au moins 1 année sur les 2 dans le Kentucky si c’est un « Kentucky Straight Whiskey »). Au delà de 4 années de vieillissement, la mention de l’âge n’est pas obligatoire. De plus, aucun additif n’est autorisé, la seule chose qui peut être ajoutée est de l’eau.

Le Wheated Bourbon Whiskey est une variante où le seigle va être remplacé par du blé. Pour le reste, il reprend les mêmes critères que le Bourbon décrit ci-dessus avec un minimum de 51% de maïs.

Le Corn Whiskey (maïs) affichera quant à lui au moins 80% de maïs dans le Mash Bill pour donner un profil généralement très rond, sirupeux et vanillé. Contrairement au Bourbon, le vieillissement peut être fait en fûts neufs ou en fûts d’ex-Bourbon de premier remplissage, mais pas en fûts neufs bousinés.

Le Rye Whiskey (seigle) va reprendre les spécificités du Bourbon mais à l’inverse avec 51% de seigle au minimum dans le Mash Bill. Le reste de la recette étant donc complété avec du maïs et/ou de l’orge maltée.

La particularité du Tennessee Whiskey

Le Tennessee Whiskey devra être produit exclusivement dans l’État du Tennessee en reprenant tous les critères du Whiskey Bourbon mais en y ajoutant une étape cruciale appelée Lincoln County Process, procédé du comté de Lincoln.

Celle-ci consiste à filtrer lentement notre spiritueux à travers une colonne d’environ 3 mètres d’épaisseur de charbon de bois d’érable avant la mise en fût. Cela lui apporte un goût bien particulier et une certaine douceur.

A ce jour, les deux grandes distilleries à l’utiliser sont Jack Daniel’s et George Dickel. Mais ce ne sont pas les seules.

Le label « Bottled-In-Bond »

Ce Label qui existe depuis 1897 permet d’aller encore plus loin sur la réglementation. Il peut être apposé à n’importe quelle famille décrite ci-dessus.

Un Whiskey Bottled-In-Bond exige à ce que la production provienne d’une seule saison de récolte (du printemps de Janvier à Juin ou de l’automne de Juillet à Décembre) et d’une unique distillerie, que le vieillissement soit d’au moins 4 années dans les fûts de chêne d’un entrepôt sous douane fédéral, et que l’embouteillage titre à 50% très exactement (100 Proof) après une réduction à l’eau pure.

Note de dégustation : Tennessee Whiskey Jack Daniel’s Old No.7 40%

Le Jack Daniel’s Old No.7 est un Tennessee Whiskey, qui est grosso modo un Bourbon avec une étape supplémentaire qui consiste à filtrer le produit pendant 3 à 5 jours dans une couche de 3 mètres de charbon de bois d’érable (en savoir plus). C’est le Lincoln County Process qui lui confère entre autres sa douceur. Il vieillit ensuite 3 à 4 années dans des fûts de chêne neufs. Le Mash Bill de cette recette inchangée depuis plus de 150 ans se compose de 🌽 80% de maïs, 12% d’orge maltée et 8% de seigle. Il titre à 40% vol et la bouteille de 70cl se trouve entre 20 et 27 euros 🤑

Au nez 👃🏻 : c’est très fruité avec la banane bien mûre devant le reste, notamment de la pêche et l’amertume d’un pamplemousse. La proportion d’orge y est pour quelque chose. Il est évidemment sucré, vanillé, on a comme du miel avec une bonne aération. Le boisé est bien marqué, humide, avec un aspect cuir voire charbon plutôt particulier sans être désagréable.

En bouche 👅 : il est très doux et clairement huileux en entrée, ça n’agresse pas du tout. On retrouve là l’effet du filtrage au charbon propre à la marque. Je perçois sans mal la banane et le reste ici aussi, des fruits très mûrs, avec le côté cuir vieilli et l’amertume qui apparaissent encore plus fort qu’au nez. Ce n’est pas tant sucré ni piquant en fin de compte, j’ai plutôt de la vanille et du clou de girofle

La finale reste sur la banane, l’amertume s’estompe un peu. On retrouve davantage la vanille et toujours ce côté rond, onctueux. Il accroche pas trop mal en bouche malgré ses petits 40% qui n’aident pas à porter les arômes 👌

Verdict ⚡️ : c’est un Whiskey que j’ai appris à apprécier avec le temps. Je comprends pourquoi la plupart des gens ont tendance à le couper avec du Coca mais ce n’est pas dans mes goûts de faire des cocktails. Il reste agréable à boire pur mais ce n’est pas forcément la première bouteille que je conseillerai à un novice 😉

Retrouvez également ma note de dégustation du Jack Daniel’s Single Barrel Select sur le site.