Note de dégustation : Whiskey Straight Bourbon Baker’s 7 ans 53.5%

Le Baker’s 7 ans est un Whiskey Straight Bourbon produit par la distillerie Jim Beam à Clermont dans le Kentucky. Son mash bill se compose de 🌽 75% de maïs, 13% de seigle et 12% d’orge maltée. Depuis fin 2019, il s’agit d’un single barrel, donc d’un fût unique de chêne blanc américain bousiné d’au moins 7 ans d’âge (8 ans et 8 mois pour le mien), embouteillé brut de fût à 53,5% vol. La bouteille se trouve entre 70 et 90 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : c’est un jus très épicé qui délivre une note prédominante de noisettes avec une bonne dose de cannelle également, puis de la vanille et du clou de girofle dans une moindre mesure. Il offre une belle concentration des saveurs. On a un vieux bois de chêne assez marqué qui gagne d’ailleurs en gourmandise au fil des minutes, plus caramélisé et avec des notes grillées.

En bouche 👅 : c’est très rond, suave et concentré là aussi. On y retrouve les noisettes au premier plan avec un bois de chêne fortement bousiné, très intense. Les épices cannelle et clou de girofle se développent en milieu de bouche, avec en plus du gingembre qui amène du piquant et une bonne fraicheur. Le bousinage du fût est vraiment prédominant, délivrant un aspect très charbonné avec des noisettes grillées, rappelant un peu du cuir.

La finale est longue, sur des notes plus légères. Le bois de chêne est un peu plus neutre, accompagné de caramel et de vanille. Les épices s’adoucissent avec malgré tout une note de seigle qui garde la bouche en éveil 👌

Verdict ⚡️ : bien qu’il s’agisse d’un brut de fût, ce bourbon n’agresse pas outre mesure. Les épices s’expriment bien aux côtés du bois de chêne fortement bousiné mais l’intensité reste modérée. C’est un bon point pour ceux qui ont du mal avec les BDF à très hauts degrés. On a une belle concentration des saveurs avec des notes typiques de chez Jim Beam 🤠

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey FEW Bourbon 46.5%

FEW Bourbon est un Whiskey artisanal produit par la distillerie FEW Spirits à Chicago dans l’État de l’Illinois. Son Mash Bill se compose de 🌽 70% de maïs, 20% de seigle et 10% d’orge maltée. Il est mis à vieillir au moins une année (« moins de 4 ans » selon certaines sources) dans des barils neufs de chêne américain carbonisés en provenance du Minnesota. Il s’agit d’un assemblage de type Small Batch, c’est à dire d’une petite sélection de fûts. Il titre à 46.5% vol et la bouteille se trouve entre 63 et 70 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : le premier nez m’affiche un bois de chêne assez riche, en compagnie d’un caramel sirupeux, évoquant presque du sirop d’érable. Les épices vanille et cannelle sont également de la partie, puis une touche de torréfaction du bois apparaît au bout de quelques minutes. On est dans la gourmandise, tel un beau craquelin.

En bouche 👅 : la gourmandise se poursuit clairement ici aussi. Le bois de chêne est toujours marqué et joliment fondu. C’est onctueux et moyennement épicé. J’y retrouve la cannelle avec une belle intensité, ainsi que des noyaux de cerises et des amandes. Les gorgées suivantes nous amènent plutôt sur des notes de noisettes grillées.

La finale est longue sur ces notes de fruits à coque épicées. La sucrosité reste assez élevée et l’on a un côté biscuit au beurre qui se dessine en toute fin de bouche 👌

Verdict ⚡️ : le Few Bourbon ne cache pas sa gourmandise. Il n’est pas d’une grande complexité de par sa jeunesse mais pour autant, on se régale à la dégustation tant il est riche et équilibré, avec une jolie finale pour un degré d’alcool aussi raisonnable 🤠

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Angel’s Envy Straight Bourbon Finished in Port Wine Barrels 43.3%

Le Angel’s Envy Port Cask Finish est un Straight Bourbon produit par la distillerie du même nom à Louisville dans le Kentucky. Son Mash Bill se compose de 🌽 72% de maïs, 18% de seigle et 10% d’orge maltée. Il est mis à vieillir en fûts neufs de chêne américain bousinés pendant environ 6 années, puis 3 à 6 mois dans des fûts de chêne français de 227L ayant contenu du Porto Ruby, directement importés du Portugal. L’embouteillage est de type Small Batch, c’est à dire sur une petite sélection de 8 à 12 fûts dans le cas présent. Il titre à 43.3% vol et la bouteille est disponible entre 65 et 75 euros 🤑

Au nez 👃🏻 : c’est un Bourbon relativement riche en épices et en notes fruitées à la fois. On y retrouve bien les éléments de base comme le caramel, la cannelle, la vanille et un boisé gourmand, mais auxquels on y ajoute une jolie facette fruitée et légèrement acidulée qu’amène le Porto, avec des raisins noirs et des myrtilles. Le boisé reste modéré pour laisser ces fruits sucrés s’exprimer pleinement, avec une petite fraicheur mentholée à certains moments.

En bouche 👅 : l’attaque se fait le bois, les épices vanille et cannelle avec une certaine onctuosité, ainsi que sur ces fruits plus généreusement dans la foulée. Il est vraiment élégant. Vient ensuite un côté plus intense sur le caramel et le boisé qui prennent le pas en bouche, délivrant une note gourmande un peu crémeuse au café qui se marque de mieux en mieux au fil des gorgées grâce au joli toasté du bois. C’est assez sucré mais plutôt sec globalement en milieu de bouche.

La finale est longue, par cet aspect de bois de chêne bousiné qui s’exprime de plus en plus intensément, amenant de la vanille en parallèle de notes vineuses avec des fruits noirs et un peu de tannins qui parviennent à faire une percée intéressante. Il n’est jamais astringent 👌

Verdict ⚡️ : c’est un Bourbon qui offre une bonne complexité gustative avec un fruité riche que l’on retrouvera difficilement sans ce type de finish. La balance des saveurs est à mon goût très juste avec cette finition en fût de Porto. C’est une originalité bien maîtrisée et les 43.3% ne sont pas ridicules du tout, ça fait le boulot comme on dit. La bouteille est vraiment très belle soit dit en passant, n’est-ce pas 🤠

Note de dégustation : Whiskey Hudson Baby Bourbon 46%

Le Hudson Baby est un Bourbon produit par la micro-distillerie Tuthilltown à Gardiner dans l’État de New-York. Son Mash Bill est constitué à 🌽 100% de maïs local, doublement distillé en Pot Still. Le vieillissement se fait durant 4 mois seulement mais dans des tout petits fûts de chêne neuf américain bousinés, de 9 à 60 litres de contenance. Durant la maturation, des vibrations provenant de caissons de basse disposés autour des fûts permettent une meilleure interaction entre le liquide et le bois. Celui-ci est non filtré à froid, il titre à 46% vol et la bouteille de 35cl est disponible à +/- 30 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : le maïs est omniprésent, particulièrement sucré et boisé, avec l’alcool qui se détache un peu au début. L’aération lui apporte plus d’homogénéité. A gros traits on a un du maïs soufflé, vanillé, et un bois de chêne qui s’affirme clairement. Il nous amène des fruits à coque sous un angle gourmand, un peu comme un choux au craquelin avec de la crème pralinée. Du miel s’émane du verre vide.

En bouche 👅 : le boisé est ici plus marqué encore, vraiment intense et surprenant à la première gorgée. Le jus est gorgé de bois de chêne, juste légèrement poivré et avec une amertume passagère comme un vieux cuir mouillé. Les gorgées suivantes permettent de mieux en mieux apprécier le toasté du bois et ramènent une belle gourmandise. Pour donner une image, c’est comme tremper un biscuit au beurre dans un café expresso intense.

La finale est longue en termes de saveurs tandis que l’intensité retombe assez vite. Le bois de chêne toasté reste l’élément central tandis que l’on revient sur une note pralinée sucrée très agréable qui va perdurer 👌

Verdict ⚡️ : il se passe vraiment quelque chose d’intéressant et de singulier avec ce Bourbon. Le nez est d’abord très sucré et pâtissier alors que la bouche est plus corsée et peut-être clivante de prime abord. Mais ne vous formalisez pas et revenez-y ! Ma deuxième dégustation sur cet échantillon a vraiment été délicieuse du début à la fin, il a su créer la surprise 🤠

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Rowan’s Creek Straight Bourbon 50.05%

Le Rowan’s Creek est un Straight Bourbon produit par la distillerie Willett à Bardstown dans le Kentucky. Son Mash Bill reste inconnu mais c’est sans aucun doute un « high rye », autrement dit un Bourbon avec 🌽 un taux élevé de seigle et un minimum de 51% de maïs bien entendu. Celui-ci est un Small Batch distillé en Pot Still qui bénéficiait à une époque de 12 années de vieillissement en fûts de chêne neuf bousinés mais son âge n’est plus mentionné depuis plusieurs années. Il titre à 50.05% vol et la bouteille est disponible en France entre 63 et 73 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : il offre une belle gourmandise, de la rondeur et des épices avec une intensité intéressante. J’ai des notes de sirop d’érable, de cannelle, un peu de vanille et surtout un joli boisé. Le bois de chêne se veut légèrement toasté, avec un petit côté banane voire pêche pour ce qui est des fruits. L’aération le fait pencher un peu plus sur de la noix.

En bouche 👅 : c’est un Bourbon onctueux, intense, bien épicé et fruité à l’attaque, vraiment surprenant à la première gorgée tellement il évolue. La deuxième permet de mieux l’analyser : elle me confirme une belle et nette note mentholée dans un premier temps, rafraîchissante, qui précède celle de seigle avec de la banane séchée. Il bascule ensuite sur notre bois de chêne ici bien toasté, avec un sirop d’érable très gourmand qui s’étale en bouche. La texture est sirupeuse.

La finale est longue et douce. On retrouve ici une note plus vanillée avec un peu de noix de pécan, pour s’estomper lentement sur le sirop d’érable voire du miel 👌

Verdict ⚡️ : je dois dire que c’est un Bourbon bien complet, à la fois rond, gourmand, riche et intense. L’évolution des saveurs est particulièrement captivante, pas si facile à décortiquer d’ailleurs. On n’a qu’une envie, c’est de se laisser porter et le déguster lentement sans prise de tête 🥰 C’est pour moi un sans faute, coup de coeur !

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Bulleit Frontier 10 ans Straight Bourbon 45.6%

Le Bulleit 10 ans est un Straight Bourbon produit par la distillerie Four Roses à Lawrenceburg dans le Kentucky. Son Mash Bill se compose de 🌽 68% de maïs, 28% de seigle et 4% d’orge maltée. Il est mis à vieillir 10 à 12 années dans des fûts neufs de chêne blanc américain brûlés de niveau 4. C’est ici Tom Bulleit, arrière-petit-fils du fondateur de la distillerie, qui a réalisé la sélection des fûts de Bourbon. Il titre à 45.6% vol et la bouteille est généralement disponible à +/- 40 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : je retrouve un jus très épicé au premier nez et un peu plus boisé que la version de 6 à 8 ans d’âge déjà dégustée sur le site. J’ai une part prédominante de cannelle et de sucre brun, c’est très gourmand et relativement intense. Il laisse également entrevoir des fruits secs tels que des bananes et des pommes. Plus les minutes passent et plus son côté vanillé ressort, toujours souligné par un beau boisé épicé.

En bouche 👅 : les épices attaquent d’emblée, le faisant clairement passer pour un Bourbon à 50%. Le boisé s’exprime bien, un chêne humide venant soutenir la cannelle ainsi qu’une note de poivre qui rehausse cette bouche avec vigueur. Vient ensuite une belle note caramélisée, tout en rondeur. Les gorgées suivantes amènent quelques amandes grillées, avec un côté davantage toasté et poivré.

La finale est moyennement longue et plus sèche. On est sur une note un peu plus portée sur la vanille avec un aspect pomme cuite, et j’ai de la muscade qui vient fermer la marche 👌

Verdict ⚡️ : voilà une belle alternative pour ceux qui préfèrent les Bourbons bien boisés à ceux plus jeunes comme le Bulleit de 6 à 8 ans d’âge. Les deux ont de belles qualités gustatives au regard du tarif demandé. Les notes de seigle ressortent un peu moins ici en comparaison, on perçoit beaucoup plus l’impact du fût de chêne bousiné avec sa « chauffe alligator » 🤠

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Jim Beam Straight Bourbon Devil’s Cut 45%

Le Jim Beam Devil’s Cut est un Whiskey Straight Bourbon de 6 ans d’âge produit par la distillerie du même nom à Clermont dans le Kentucky. Son Mash Bill se compose de 🌽 75% de maïs, 13% de seigle et 12% d’orge maltée. La bouteille est disponible à +/- 30 euros 🤑

Par opposition à la part des Anges qui correspond à tout ce qui s’est évaporé naturellement du fût durant la maturation (le vieillissement), la part du Diable fait référence à tout ce que le bois a absorbé et que l’on ne récupère pas lorsqu’on vide un fût 😈. Jim Beam a mis au point une méthode afin d’en récupérer un maximum. Celle-ci consiste à verser quelques litres d’eau dans le fût, à le chauffer pour qu’il « transpire » et à le soumettre à des vibrations. Ce jus plein d’épices récupéré est ensuite injecté au Bourbon Jim Beam Black qui a vieilli 6 années dans ces fûts de chêne neufs bousinés au niveau 4, permettant sa réduction à 45% vol dans le même temps. Voilà ce qu’est le Jim Beam Devil’s Cut.

Au nez 👃🏻 : on a un Bourbon très riche en épices, c’est bien concentré dans le verre. J’ai beaucoup de vanille, de sucre roux, de cannelle, avec un peu de clou de girofle et un beau boisé qui vient lier le tout. On distingue aussi une petite note de zestes d’orange un peu perdue au milieu de tout cela. Au fil des minutes, j’ai de la noix qui se marque de plus en plus distinctement jusqu’à devenir la note dominante.

En bouche 👅 : ici aussi c’est bien épicé, concentré, on ne s’ennuie pas ! C’est rond mais pas liquoreux. Je retrouve un sucre bien caramélisé cette fois, assez vanillé, une bonne dose de seigle, le tout avec une intensité satisfaisante et le clou de girofle plus puissant encore qu’au nez. Notre bois de chêne est comme gorgé de jus et poivré. On pourrait parler d’une note de cuir pour donner une idée.

La finale est plutôt longue, avec une intensité plus raisonnable toutefois. Notre bois de chêne torréfié perdure en bouche, rappelant d’ailleurs certains cafés, avec quelques zestes d’orange en toute fin 👌

Verdict ⚡️ : à ceux qui recherchent un Bourbon bien boisé, plein d’épices mais pas trop intense non plus, c’est une belle bouteille à considérer. Ce n’est pas le fruité qui domine ici. Le rapport qualité/prix est vraiment pas mal et son histoire est originale je trouve 🤠

Note de dégustation : Whiskey Eagle Rare Straight Bourbon 10 ans 45%

Le Eagle Rare 10 Years est un Whiskey Straight Bourbon produit et embouteillé par la distillerie Buffalo Trace à Frankfort dans le Kentucky, qui aura vieilli 10 années dans des fûts de chêne américain neufs brûlés. Il est réalisé à partir du Mash Bill #1 de chez Buffalo Trace qui contient 🌾 10% de seigle ou moins (comme le Buffalo Trace original). On n’en sait pas plus. Il titre à 45% vol et est généralement disponible entre 45 et 52 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE RHUM ATTITUDE

Au nez 👃🏻 : ce qui prédomine dans un premier temps c’est surtout le sucre roux et dans une moindre mesure la vanille, avec une bonne intensité à mon goût. Le bois de chêne et ses épices se mêlent bien à l’ensemble sans réellement prendre le dessus mais il a du corps, les tanins se font sentir, c’est la force tranquille. Le fruité n’est pas en reste, j’ai surtout une note d’orange et de la noix de coco.

En bouche 👅 : il offre une bonne puissance aromatique à l’attaque et là aussi les tanins du bois sont présents, ils vous assèchent le palais. C’est assurément porté sur une note de chocolat noir parfumé à l’orange avec une certaine fraicheur d’épices. Vanille, muscade, un peu de poivre et presque de réglisse en fin de bouche. Le boisé se pose en soutient avec des petites notes d’amande et surtout de caramel brun, lui donnant un côté pain toasté sur des gorgées plus généreuses.

La finale est moyennement longue et sèche là encore. Je retrouve surtout le caramel avec de la muscade, ainsi qu’une note de maïs en toute fin 👌

Verdict ⚡️ : je pense en effet que ce Bourbon plutôt consensuel saura plaire à la majorité sans pour autant être banal, loin de là ! C’est un produit abouti et goûtu, à peine le verre fini qu’on en voudrait un deuxième 😁 Mais… pas d’abus ! C’est en tout cas un incontournable.

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Rebel Yell Wheated Straight Bourbon Small Batch 45.3%

Le Rebel Yell Small Batch est un Whiskey Straight Bourbon produit par la distillerie Bernheim à Louisville dans le Kentucky. Dans la recette, le seigle est remplacé par une céréale plus neutre qu’est le blé, d’où la dénomination Wheated Bourbon. Le Mash Bill se composerait de 🌽 68% de maïs, 20% de blé et 12% d’orge maltée. C’est un Bourbon qui vieillit en moyenne 6 années en fûts de chêne neufs brûlés. Il titre à 45,3% vol et la bouteille est disponible entre 35 et 46 euros 🤑

VOIR SUR LE SITE DUGAS CLUB EXPERT

Au nez 👃🏻 : c’est très vanillé et l’on ressent bien la présence du blé au lieu du seigle, ça n’a pas la même complexité que d’habitude. J’ai comme du maïs soufflé tout juste caramélisé mais pratiquement pas d’autres épices. On a une très légère note boisée et un peu de raisin tout au plus. Ce n’est pas très excitant il faut le dire, on ne tarde pas à passer à la dégustation.

En bouche 👅 : là par contre, j’aime beaucoup son côté très onctueux et gras qui tapisse le palais, presque beurré finalement. Il est encore doux sur la première bouche, pas trop épicé, vraiment facile à appréhender. C’est d’abord assez sucré, tout en rondeur, avec un caramel blond et beaucoup de vanille, comme une bonne crème dessert pour donner une image. Sur les gorgées suivantes, j’ai un peu plus d’intensité avec les 45,3% et pas mal de poivre, il se révèle et s’affirme.

La finale est agréable bien qu’un peu courte et simpliste, l’intensité retombe assez vite. On se retrouve alors sur des notes de maïs et de vanille essentiellement, avec en toute fin de bouche une touche de bois jeune et sec 👌

Verdict ⚡️ : c’est un type de Bourbon un peu moins expressif que d’habitude mais il faut se laisser quelques dégustations pour mieux le cerner. Pas de grande complexité ici mais il est savoureux en bouche effectivement 🙂 A comparer avec un Maker’s Mark ou un Larceny par exemple.

Cet article contient des liens affiliés. Ils contribuent au financement du site et c’est totalement gratuit pour vous ! Cliquez ici pour en savoir plus.

Note de dégustation : Whiskey Wild Turkey Straight Bourbon Rare Breed 58.4%

Le Wild Turkey Rare Breed est un Whiskey Straight Bourbon produit par la distillerie du même nom à Lawrenceburg dans le Kentucky. C’est un assemblage de whiskies de 6, 8 à 12 ans d’âge vieilli en fûts de chêne américain neufs préalablement flambés au niveau 4 dit « alligator charring ». Le Mash Bill est le suivant 🌽 75% de maïs, 13% de seigle et 12% d’orge maltée. C’est donc un Bourbon non réduit en sortie de fût qui titre à 58,4% vol. La bouteille est disponible entre 45 et 54 euros 🤑

Au nez 👃🏻 : on a une belle intensité d’arômes qui annonce la couleur. Le sucre est omniprésent et caramélisé comme sur des choux d’une pièce montée, avec de la nougatine. J’ai aussi des notes bien gourmandes d’orange et de raisins secs, voire de cerise qui rappellent certaines viennoiseries encore une fois. Le boisé est parfaitement intégré là dedans, bien présent mais il ne fait qu’un avec le reste et apporte de la profondeur, c’est parfait.

En bouche 👅 : c’est extrêmement sucré à l’attaque, avec une belle intensité à la dégustation mais sans jamais se dire que c’est trop. Il reste onctueux, bien porté sur le maïs, avec beaucoup de cannelle et de vanille. Ça picote surtout sur le bout de la langue. Le boisé a encore une fois juste ce qu’il faut de maturité pour retrouver des fruits à coque et ces belles notes de viennoiserie qui se confirment en bouche tel un pain aux raisins brioché, c’est délicieux.

La finale est longue, portée par cette intensité qui perdure au fur et à mesure de la descente, avec ce boisé bien caramélisé et vanillé qui fait dans la finesse. J’ai comme une note de pomme cuite au four 👌

Verdict ⚡️ : que dire à part que je suis fan. Avoir un produit aussi puissant et gourmand dans cette gamme de prix est vraiment satisfaisant 😍 Forcément, c’est un must have ! Il figure parmi les bruts de fût les plus accessibles du marché, donc une belle porte d’entrée sur cette catégorie.